Derniers sujets
» Je découvre votre forum
Jeu 8 Déc - 23:00 par linda b

» Chemins de Vie Heureuse ...
Lun 25 Jan - 11:21 par Roland

» Bannissement.
Lun 5 Oct - 7:24 par Roland

» Gérer ses émotions - étude en ligne
Sam 3 Oct - 16:26 par ENDOEXO

» LE "CHAUDRON" SCOLAIRE...
Ven 2 Oct - 15:24 par ENDOEXO

» Le CHAUDRON de nos EN-VIES
Jeu 1 Oct - 23:12 par ENDOEXO

» Ajout de smileys
Jeu 24 Sep - 21:14 par Roland

» Réflexions générales, fonctionnement du forum.
Sam 15 Aoû - 9:39 par Createurduforum

» ...sujet supprimé...
Sam 1 Aoû - 10:28 par Roland

» Présence dans la Lumière...
Dim 28 Juin - 10:49 par Roland

» Une photo, une image à partager !
Mar 23 Juin - 21:26 par Earth-Sky

» Musiques pour rêver
Mar 23 Juin - 16:39 par Earth-Sky

» La tendresse envers soi-même.
Mar 16 Juin - 23:21 par Earth-Sky

» Votre/notre citation du jour !
Jeu 11 Juin - 16:50 par Earth-Sky

» Tristesse, colère, peur, doute, confusion ... ET ... être heureux ?
Jeu 11 Juin - 6:46 par Earth-Sky

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Dernières infos sur le forum.
Pour afficher des images sur le forum !
Pour insérer des images.
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


La tendresse envers soi-même.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La tendresse envers soi-même.

Message par Roland le Sam 23 Aoû - 14:29

Quand nous sommes engagés dans des pratiques de développement personnel ou de cheminement spirituel, il y a comme évidence de lutter contre nos souffrances, nos ignorances, de comprendre et de lutter contre "ce qui ne va pas" et d'aller vers une perfection, un mieux être, un idéal de soi, ou de vie, que nous nous sommes construit, que nous imaginons à partir de notre expérience et de notre vécu ...

Et évidemment, sans ce dont nous voulons nous éloigner et ce vers quoi nous voulons aller ... et bien, nous ne ferions rien ! (disons que nous ferions autre chose, mais pas un chemin d'évolution personnelle psychologique ou spirituelle).  

C'est notre moteur ... mais cela peut devenir un écueil !

De deux manières différentes.
D'une part en nous enfermant dans une définition du "bien" et du "mal" restrictive, limitée, qui peut devenir contraire à la réalité de ce qui émerge au cours de notre cheminement ... Donc, à certains moments, la vie, nos ressentis, nous conduiront à faire évoluer nos conceptions de ce qui est "bien" et "mal", pour nous-même, et aussi, bien sûr, pour les autres ...

Mais aussi en nous introduisant dans ce qui peut être qualifié de "l'enfer du jugement de soi" !

Ce qui "n'est pas bon", nous allons avoir naturellement tendance à le juger (mauvais, et donc nous même aussi ...), à le refuser, à lutter contre, à vouloir que cela n'existe pas en nous ... Certains pourront croire y parvenir, alors qu'ils auront simplement occulté ce qui ne convient pas à leur vision d'eux-mêmes ...
Et nous allons aussi vouloir tenir à tout prix, certains fonctionnements et attitudes, certains types de pensées ou de sentiments, parce que nous les considérons comme "bons", "bénéfiques", proches de ce que nous recherchons ... Et là encore, nous pouvons croire y parvenir, alors que notre attitude ne sera plus qu'un vernis, un mode de fonctionnement superficiel, bien loin de ce qui se passe réellement en nous.

Et dans cette "lutte contre", comme dans ce "désir pour", nous perdons de vue deux-trois choses importantes !

D'abord qu'une progression ne se construit pas de manière instantanée.
Et puis que si nous sommes comme nous sommes, c'est qu'il y a un "lointain passé", de profondes et secrètes causes, qui ont une forte énergie, une grande inertie ... Et que, bien évidemment, il faut du temps, de l'amour de soi-même, un grand accueil conscient et serein de cette réalité intérieure, pour qu'elle évolue, que notre conscience et nos motivations profondes lentement, prennent une autre direction, et s'ancre dans une sagesse plus grande ...
Et qu'aucune évolution n'est linéaire : dans la vie, tout évolue par vagues et cercles successifs ! Qu'à un moment donné, nous allons voir et comprendre, avancer beaucoup dans une direction donnée, et puis que cette source et cette direction va se tarir ... et que c'est dans une autre direction, dans un autre mouvement que le flot suivant nous emportera ... et que c'est bien plus tard, quand nous aurons enrichi et étendu notre expérience, nos compréhensions, notre vécu, que nous reprendrons, et serons nourri pas un thème que nous avions vécu quelques temps auparavant ... Il faut accepter ces flux et ces reflux, le vivre sereinement, sans jugement sur soi ou sur la vie ! .. Ils sont na-tu-rels !

Alors pour cheminer, en accueillant "ce qui est" (de notre réalité), tout en progressant vers notre but, notre idéal psychologique ou spirituel, il nous faut deux "choses", deux "outils" : la conscience et la tendresse !
Il faut développer la conscience que "ce qui est en nous" (nos pensées, nos émotions, nos réactions) ne sont pas notre "nature profonde" (ontologique, "de notre être"), qui est un espace infinie de liberté, d'accueil, de paix ... il faut, en quelque sorte, apprendre et s'entraîner à regarder ces processus en soi, avec distance et sérénité, sans exigence excessive ... La méditation, la pleine conscience sont évidemment des outils très intéressants pour cela, mais plus simplement, s'entraîner aussi à ralentir, à se poser, à observer, à prendre des temps "de présence" à soi, au lieu de toujours s'agiter, faire toujours plus (... surtout quand nous traversons une période difficile) ...

Et la tendresse, car la tendresse, c'est l'anti-jugement de soi ! C'est reconnaître son humanité, c'est voir sans jugement, avec affection que nos failles sont ancrées dans des souffrances, des manques, des douleurs ... comme pour tous les êtres humains qui nous entourent ! C'est relâcher la pression d'un perfectionnisme fou, qui veut nous mettre dans l'instant au pinacle de la perfection humaine ... c'est fou, oui ! Car ce perfectionnisme, fait comme si notre petite personne, avait une importance démesurée ! ... Hors, une des clefs du bonheur, est bien de cesser de croire que "nous", notre "moi", nos qualités comme nos défauts, sont "le centre du monde" ! Notre nature profonde est parfaite, il n'y a rien à changer à cela ! Et c'est un chemin de conscience aimante, que nous avons à vivre, non une "guerre contre nous-même", qui ne fait que renforcer notre sentiment de séparation, l'importance excessive que nous accordons déjà spontanément à "nos histoires" et à "notre moi", et nous oppose aux autres et au monde, renforçant, peur, sentiment d'injustice, tristesse ...

Avec la tendresse et la conscience, nous cessons aussi de faire de nos difficultés des problèmes ! Si je constate une chose "pas bien", "pas comme je voudrai dans mon idéal", alors je découvre aussi que derrière, il y a de la souffrance et du mal-être, et donc qu'il y a besoin de tendresse, d'accueil et d'acceptation de ce mal-être ... Et cela fera doucement changer les choses ... Et je n'ai pas à garder à l'esprit, sans cesse, le pourquoi du comment, le "ce qu'il faudrait faire", "ce qu'il aurait fallu" ... Car, s'il y a quelque chose à faire dans l'instant, je le fais, et s'il n'y a rien à faire alors je chemine en tendresse et en accueil, et en conscience de "ce qui est", et par là même, je fais le nécessaire à ma guérison, et à mon évolution spirituelle ou psychologique ... !

Voilà, chers compagnons voyageurs spirituels, les réflexions de l'instant ! Inspirés par "Le bonheur est entre vos mains (Petit guide du bouddhisme à l'usage de tous)" de Dzigar Kongtrul Rinpoché, "Le pouvoir du moment présent" E. Tolle, "Le symbolisme du corps humain" A. Souzenelle. Merci à ces auteurs !

Bonne journée ...
avatar
Roland

Messages : 282
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 57
Localisation : Villefranche/Saône

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tendresse envers soi-même.

Message par Earth-Sky le Jeu 11 Juin - 6:22

Roland a écrit: ! Notre nature profonde est parfaite, il n'y a rien à changer à cela ! Et c'est un chemin de conscience aimante, que nous avons à vivre, non une "guerre contre nous-même", qui ne fait que renforcer notre sentiment de séparation, l'importance excessive que nous accordons déjà spontanément à "nos histoires" et à "notre moi", et nous oppose aux autres et au monde, renforçant, peur, sentiment d'injustice, tristesse ...


sunny ♥️.♥️.♥️ ... ♥️ !
avatar
Earth-Sky

Messages : 34
Date d'inscription : 08/06/2015
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tendresse envers soi-même.

Message par Roland le Sam 13 Juin - 16:08

Oui, de temps en temps j'écris de super truc !

Après ... la mise en application est toujours à re-travailler !

_________________
"Ne participe pas aux ténèbres, mais rayonne la lumière, toujours et partout !"
Dialogues avec l'ange (entretien 25).
avatar
Roland

Messages : 282
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 57
Localisation : Villefranche/Saône

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tendresse envers soi-même.

Message par Earth-Sky le Mar 16 Juin - 23:21

Roland a écrit:Oui, de temps en temps j'écris de super truc !

Après ... la mise en application est toujours à re-travailler !


cheerssunny

Pour toi...

Murmure céleste
Souffle au creux des chemins
Rondeur et douceur
avatar
Earth-Sky

Messages : 34
Date d'inscription : 08/06/2015
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tendresse envers soi-même.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum