Derniers sujets
» Je découvre votre forum
Jeu 8 Déc - 23:00 par linda b

» Chemins de Vie Heureuse ...
Lun 25 Jan - 11:21 par Roland

» Bannissement.
Lun 5 Oct - 7:24 par Roland

» Gérer ses émotions - étude en ligne
Sam 3 Oct - 16:26 par ENDOEXO

» LE "CHAUDRON" SCOLAIRE...
Ven 2 Oct - 15:24 par ENDOEXO

» Le CHAUDRON de nos EN-VIES
Jeu 1 Oct - 23:12 par ENDOEXO

» Ajout de smileys
Jeu 24 Sep - 21:14 par Roland

» Réflexions générales, fonctionnement du forum.
Sam 15 Aoû - 9:39 par Createurduforum

» ...sujet supprimé...
Sam 1 Aoû - 10:28 par Roland

» Présence dans la Lumière...
Dim 28 Juin - 10:49 par Roland

» Une photo, une image à partager !
Mar 23 Juin - 21:26 par Earth-Sky

» Musiques pour rêver
Mar 23 Juin - 16:39 par Earth-Sky

» La tendresse envers soi-même.
Mar 16 Juin - 23:21 par Earth-Sky

» Votre/notre citation du jour !
Jeu 11 Juin - 16:50 par Earth-Sky

» Tristesse, colère, peur, doute, confusion ... ET ... être heureux ?
Jeu 11 Juin - 6:46 par Earth-Sky

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Dernières infos sur le forum.
Pour afficher des images sur le forum !
Pour insérer des images.
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


l'ennui et le vide intérieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l'ennui et le vide intérieur

Message par lilou7777777 le Dim 9 Juin - 21:18

bonjour à tous

voilà, j'ai un peu cherché dans ce forum, un sujet sur l"ennui et le vide intérieur et je n'ai pas trouvé alors je poste ici.
C'est un vaste sujet à lui tout seul, c'est vrai.

Quel traumatisme à part la disparition d'un être cher, peut engendrer cette "chose"? Shocked

C'est Roland7 sur le forum ZC qui m'a amené ici... je suppose Roland d'ici?

A ++




lilou7777777

Messages : 18
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par Roland le Mar 11 Juin - 6:17

Oui, Roland7 = *Roland* (les étoiles parce que "Roland", il n'acceptait pas !). Et toi qui es-tu sur ZC ?

Sujet trop vaste !
Vide et ennui, et mal-être profond, difficulté à se relier aux autres. J'ai longtemps vécu cela, et encore aujourd'hui parfois.

Lié à la mort de ma mère, mais surtout à la croyance que ma colère était responsable de sa mort, et donc, je me suis coupé de mes émotions ...
Oui, pour moi, cela "signe" une coupure d'avec soi-même, d'avec l'énergie que l'on porte en soi.
Et cela peut conduire aussi à la retrouver, à retrouver, recréer une disponibilité, qui va permettre qu'émerge une autre énergie ...

En quoi ce thème te concerne personnellement ?

A plus !
avatar
Roland

Messages : 282
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 57
Localisation : Villefranche/Saône

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par lilou7777777 le Mar 11 Juin - 10:27

J'ai lu ton histoire. T'es tu bien réparé? Very Happy

C'est quelque chose, enfant, que je m'interdisais de penser par peur que cela arrive!!
Mais un enfant est naïf et dans l'apprentissage. On ne pourrait pas lui reprocher une émotion violente... sous le coup d'un caprice ou d'une colère.

Et pourtant, je me souviens de mon regard d'enfant. J'étais très exigeante, consciente et sévère avec moi... plus tard et longtemps aussi. J'ai pris la responsabilité de certains actes en ma défaveur mais je pense, avec du recul, aujourd'hui, que j'accepte mieux de m'être trompée et d'avoir été dupée... même s'il reste sans doute quelques séquelles car il reste toujours quelques recoins inexplorés, d'où traces d'effets collatéraux.

Ce thème me concerne, non parce que j'ai été violentée ou que j'ai commis des actes graves ou encore perdu une personne chère.
Il me concerne car régulièrement, je suis en proie à ce vide intérieur et cet ennui constant.

Me relier aux autres n'est pas un problème, au contraire.

Me relier à moi même est le problème.

Une coupure avec soi-même.
Comment approfondirais-tu cette notion?

L'ennui.
Celui que je ressens particulièrement : du désintérêt pour tout ce qui n'est pas nouveau.
Je me suis beaucoup intéressée au fonctionnement des êtres humains (et de quelques animaux, lol) . Certainement afin de pouvoir anticiper, contrôler, maitriser, se protéger (c'est toute une personnalité : cela parle beaucoup tout ça)
Tout ce qui est répétitif m'angoisse au plus haut point, surtout les taches répétitives que je vais essayer de faire à chaque fois différemment pour que cet ennui / cette angoisse ne soit pas trop présent.
Heureusement, j'ai un travail (compta/social/secrétariat...) varié qui me permet de déconnecter ou de faire ce que j'aime, de temps en temps.
Mais si on me met 3 saladiers de haricots verts à équeuter ou 10 kg de carottes à râper, c'est la grosse angoisse !! No

Je donne ces exemples imagés pour faire comprendre. Je n'achète jamais 10kg de carottes!! Very Happy

Remplir :
Besoin de me remplir mais pas de l'énergie des autres.... d'énergies plus subtiles et de connaissances autres que classiques. Tout ce qui est commun m'indiffère un peu ou plutôt ne m'interpelle pas.

Voilà en résumé.
On m'a conseillé d'aller voir un psy.
Je n'en ai pas vraiment envie. Je préfère trouver par moi même et par le biais de discussions aléatoires...
Le savoir de par son expérience, de certains est bien plus précieux que celui du psy qui te met dans une case. Pourtant, j'adore la psycho mais avec beaucoup de recul.

Alors?

A ++ Smile


lilou7777777

Messages : 18
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par Roland le Mer 12 Juin - 12:38

L'ennui est une expérience commune, normale et banale, pour tout être humain.
Qu'il vire très rapidement à l'angoisse ... c'est un aspect de ton problème personnel. Il faudrait "creuser" à ce niveau aussi.

L'ennui peut refléter soit une vie insuffisante en stimulation, soit une incapacité à apprécier ce qu'elle nous offre de quotidien, d'immédiat, de simple ... ou un mixte des deux !

A mon avis, tu portes sans t'en rendre compte, un objectif intérieur d'un tel niveau, d'une telle exigence, que rares sont les stimulations extérieures qui y répondent (et donc t'intéressent et te motivent) et que par ailleurs, tout ce qui n'y est pas directement relié est sans valeur (de motivation personnelle).

Alors quoi ? Ma petite réponse passe-t-elle ton test de valeur et de pertinence ?
Oui, la plupart des "psy" ne seraient pas à la hauteur de ton exigence ...

Alors ?
avatar
Roland

Messages : 282
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 57
Localisation : Villefranche/Saône

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par Roland le Jeu 13 Juin - 7:21

Ma réponse a été super maladroite. Celle ci le sera d'une autre manière !

Quand tu es relié aux autres, pas de problèmes ? ennui ou autres ?

Ce qui te relie à toi-même, c'est ce que tu ressens. Le vide, l'ennui, l'angoisse par moment. (Et aussi tout ce que tu peux vivre de bien par ailleurs !).
Il est intéressant de "pister", quand cela survient, quand cela s'arrête, les facteurs déclenchant, ... tous les éléments contextuels, intérieurs et extérieurs qui surgissent dans ces moments là ...
Résoudre ou améliorer ce type d'état, passe par le fait de les vivre, d'accueillir ce qu'ils nous donnent à ressentir, de laisser émerger les images, sensations profondes qu'ils suscitent en nous, de manière à, progressivement, en voir le sens, et pouvoir prendre une distance par rapport à eux. En tout cas, c'est comme je vois les choses, d'autres les verront autrement.

Quand je parle d'une exigence, d'un objectif intérieur "énorme", il s'agit de quelque chose, d'une situation, qui a mis l'enfant (ou le bébé) très mal, et qu'il a eu à "résoudre", à subir, auquel il a du s'adapter. Et il l'a fait en se distanciant de lui-même, en portant plus que ce que son âge et ses capacités d'actions lui permettaient, par amour, pour aider ceux qui l'entouraient et qui le mettaient mal. 
Donc pas besoin de violence physique, de perte d'un être cher, ou d'acte grave : une situation contenant de fortes contraintes et des émotions et des exigences fortement antagonistes et conflictuelles, suffit. Surtout si elle s'installe dans la durée.

Voilà, j'espère que cela aura du sens pour toi. Faut que je parte au boulot ! Amicalement.
avatar
Roland

Messages : 282
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 57
Localisation : Villefranche/Saône

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par lilou7777777 le Jeu 13 Juin - 10:36

Merci de tes réponses.
 
"pister", quand cela survient, quand cela s'arrête, les facteurs déclenchant, ... tous les éléments contextuels, intérieurs et extérieurs qui surgissent dans ces moments là ...
 
C'était justement ce que j'étais en train de mettre en place !!
 
Oui, cela a beaucoup de sens ce que tu me dis.
Tu t'es ajusté "connecté" sur le peu que j'ai dit et tu as trouvé résonnance.
 
C'est exactement ça :
"Quand je parle d'une exigence, d'un objectif intérieur "énorme", il s'agit de quelque chose, d'une situation, qui a mis l'enfant (ou le bébé) très mal, et qu'il a eu à "résoudre", à subir, auquel il a du s'adapter. Et il l'a fait en se distanciant de lui-même, en portant plus que ce que son âge et ses capacités d'actions lui permettaient, par amour, pour aider ceux qui l'entouraient et qui le mettaient mal. 
Donc pas besoin de violence physique, de perte d'un être cher, ou d'acte grave : une situation contenant de fortes contraintes et des émotions et des exigences fortement antagonistes et conflictuelles, suffit. Surtout si elle s'installe dans la durée. "


En résumé et sans raconter ma vie, mon père a quitté ma mère qui a eu du mal à s'en remettre et  qui lui en a voulu et nous a laissé mon frère et moi, SEULS avec sa détresse. Je ne sais pas trop comment mon frère a géré mais moi, je me suis faite "toute petite" pour ne pas gêner ni déranger et devenir au plus vite autonome avec mes problèmes d'enfants (légère dyslexie (psychosomatique provoquée pas l'incompréhension de l'enfant) surmontée toute seule à force de travail mais avec humiliation des instit qui ne comprenaient pas), mon père qui culpabilisait de nous laisser et de rendre ma mère malheureuse...

Bref, les notions de rejet, abandon, gêne, solitude, vide, ennui et détachement ont été des événements difficiles à comprendre et surmonter.
Mais c'est un travail entrepris déjà depuis un bon nombre d'années qui commencent enfin à porter ses fruits...
Pas évident quand on a en plus, du mal à demander de l'aide... oui du fait inconscient développé de se débrouiller SEULE pour :
1: ne pas déranger les autres avec mes petits problèmes (bien sûr, on minimise en plus : estime de soi mise à mal) Dévalorisation puisque ma mère n'a pas pu me faire passer avant ses problèmes et son mal-être.
2: manque de confiance en l'être humain non fiable car chacun a son lot de "déraillement" et il ne m'a pas aidé enfant.

Tiens... je commence à comprendre pourquoi j'en veux à l'être humain en général (je parle du basique, celui qui vit comme un automate, qui n'est pas inintelligent mais plutôt lobotomisé par la société : boulot/dodo).
L'être humain (mon père, ma mère, ma tante... famille, mon instit, ... ) absent de mon enfance; celui qui n'a pas vu que mes corps et cœur criaient à l'aide.
D'autant plus que j'avais une forte intuition et compréhension des êtres humains malgré mon jeune âge et que j'ai cru longtemps que eux étaient comme moi et qui ne me rendaient pas la pareille parce que je ne le valais pas!!!
Mince.

Tu te rends compte à quel point je me suis trompée ?
Un enfant ne sait pas tout, n'a pas toutes les données au départ. Je n'avais pas toutes les données. Je ne savais pas que les gens ne devinaient pas, ne lisaient pas en moi comme je lisais en eux.
J'ai analysé cela comme un Gros manque d'attention envers moi. (rejet/abandon/dévalorisation...)

Aujourd'hui, découle que je ne supporte pas le manque d'attention de la personne qui partage ma vie parce que je l'interprète comme un rejet, un vide/un manque qui touche ma blessure d'abandon et dévalorisation.

Mince.
Vide = manque chez moi ( et peut être plus encore)

Bon, j'ai tout à recadrer.
Désolée pour ce long monologue, mais je te remercie de cette réflexion que tu me permets de faire.

Ta réponse passe mon test de valeur et de pertinence!! mdrrrrrrr Laughing

Je ne suis pas allée au bout de cette réflexion mais je reprendrais plus tard.
Moi aussi je bosse!! lol
Grand Merci à toi.
Amicalement

N'hésite pas, si tu as le courage de me lire et comprendre, à me montrer là où j'ai oublié de prendre en considération d'autres éléments!!!

lilou7777777

Messages : 18
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par lilou7777777 le Jeu 13 Juin - 10:48

On dirait un puzzle avec quelques pièces très ressemblantes mais pourtant pas à leur place !!
Un ciel bleu uniforme sans nuage à reconstituer : tant pis, ce n'est pas sa place mais on le met là quand même parce qu'il faut continuer à avancer...

... on y revient plus tard pour rectifier et avoir au final, un beau tableau. Very Happy

lilou7777777

Messages : 18
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par lilou7777777 le Jeu 13 Juin - 11:22

*Roland* a écrit:L'ennui est une expérience commune, normale et banale, pour tout être humain.
Qu'il vire très rapidement à l'angoisse ... c'est un aspect de ton problème personnel. Il faudrait "creuser" à ce niveau aussi.

L'ennui peut refléter soit une vie insuffisante en stimulation, soit une incapacité à apprécier ce qu'elle nous offre de quotidien, d'immédiat, de simple ... ou un mixte des deux !

A mon avis, tu portes sans t'en rendre compte, un objectif intérieur d'un tel niveau, d'une telle exigence, que rares sont les stimulations extérieures qui y répondent (et donc t'intéressent et te motivent) et que par ailleurs, tout ce qui n'y est pas directement relié est sans valeur (de motivation personnelle).


Ok

C'est exactement cela : insuffisance en stimulation (c'est un peu pour ça que je suis allée sur ZC mais cela me perd encore plus au final) et incapacité à apprécier le quotidien vide d'intérêt.

Mais alors quoi faire pour sortir de là?

Le mot "valeur" m'interpelle ici aussi.
Je ne donnerai pas de valeur à ce qui n'est pas relié à mon objectif ou interet...

je reviens plus tard

lilou7777777

Messages : 18
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par Roland le Jeu 13 Juin - 20:28

"valeur de motivation personnelle".

Il y a le feu dans ta maison (une grande souffrance dans ton être), qu'est-ce qui a de la "valeur" ? Appeler les secours, chercher de l'aide et de l'eau !
La musique classique, le repas du soir, discuter avec des amis ... passent au second plan !

Tu ne t'es pas si tant trompée que cela. Tu as fait ce qu'il fallait. Maintenant, il faut acquérir/découvrir un regard plus large, englobant ces autres blessant, dans la réalité de leurs limitations.

Non : vide = il n'y a rien que je puisse faire pour que cela (qui ? quoi ? moi ? les autres ?) aille mieux.

Je vois que mes propos ont boosté ta dynamique intérieure ! Laissons venir !

Moi je vais me coucher : crevé ! Bonne soirée.
avatar
Roland

Messages : 282
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 57
Localisation : Villefranche/Saône

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par lilou7777777 le Ven 14 Juin - 17:06

"Je vois que mes propos ont boosté ta dynamique intérieure ! Laissons venir ! "

Merci encore.
Il me faut pas grande chose... un peu d'attention. Laughing

A ++

lilou7777777

Messages : 18
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par Roland le Dim 16 Juin - 21:02

Ton "long monologue" est intéressant, il montre bien ta découverte de certaines "cicatrices" laissées par ton passé psychologique difficile.
Je mets des guillemets, car finalement, ces fonctionnements sont toujours actuels. 

Et les pistes que tu as trouvé, il faut les explorer dans le concret de ton vécu, pour ressentir si cela a du sens ou non. Ou s'il y a d'autres "ficelles", d'autres pistes à suivre et à explorer ...

Et quelles ressources déployer, quelles intelligences, quel amour de soi, quelles approches concrètes, pour commencer à surmonter,  ces puissantes réactions émotionnelles, qui s'appuient sur une vision déséquilibrer du "réel" (de(s) l'autre(s) et de la vie) ?
 
Rassure toi, la question me concerne tout autant que toi, sur mes propres problématiques (celles que je découvre aujourd'hui) ! Il faut toujours approfondir nos pratiques, notre conscience, et les réponses/consciences/actions à apporter !

Continue bien !
avatar
Roland

Messages : 282
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 57
Localisation : Villefranche/Saône

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par lilou7777777 le Lun 17 Juin - 9:33

Penses-tu que nous sommes en droit d'attendre de notre partenaire, de nous encourager, de nous soutenir?
Si l'autre ne me répond pas, ne me donne pas son avis, ne m'encourage pas, j'aurais la mauvaise tendance à me dire "il m'aime mais pas au point de m'apporter tout cela, de me donner ce bien être là".
 
Cette notion participe à la création de mon vide intérieure, surtout dans des moments de fatigue.

Je sais bien qu'on ne devrait pas avoir besoin de cela et se construire tous seuls mais bon, ça sert à quoi alors, un partenaire?? Il me semble que l'amour et la "générosité amoureuse" passe aussi un peu par là, non?

 "S'il a besoin de quoi que ce soit, je suis là parce que je l'aime".
La sagesse de ne rien attendre des autres/de l'autre en retour, doit-elle être appliquée à tout prix dans toute notre vie?

Cela fait parti de mes manques de repère, même si chacun place la barre où il veut...

Y a t il UNE attitude ou PLUSIEURS ?
Il en existe plusieurs, c'est clair quand on regarde autour de chacun.

Pourquoi se poser la question de laquelle choisir?? Pourquoi je me pose cette question?

lilou7777777

Messages : 18
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par lilou7777777 le Lun 17 Juin - 9:38

"Rassure toi, la question me concerne tout autant que toi, sur mes propres problématiques (celles que je découvre aujourd'hui) ! Il faut toujours approfondir nos pratiques, notre conscience, et les réponses/consciences/actions à apporter !"

Comment fais tu pour avancer? Continues-tu à voir qq'un?

lilou7777777

Messages : 18
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par Roland le Lun 17 Juin - 21:02

Je pense que nous sommes en droit d'attendre de notre partenaire, que, à certains moments (pas en permanence), il nous accorde attention, soutien, écoute, respect ... (si c'est "jamais", il y a un souci).
Maintenant aussi, si nous ne montrons, finalement aucune faiblesse, si nous ne témoignons pas de notre fragilité, de nos failles, alors comment pourrait il y apporter réponse ?
Et puis il y a certaines personnes qui sauront répondre à certains de nos manques, d'autres à d'autres ... faut-il tout attendre de notre partenaire ?

Pour recevoir, il faut oser se dévoiler fragile !

Nous ne sommes pas des "rambos" psychologiques ou spirituels ! Nous avons besoin des autres, pour apprendre, pour exister, pour recevoir, pour donner. Ils sont différents de nous, de manière parfois que nous ne soupçonnons pas. Se construire "tout seul", n'avoir en rien besoin d'un, ou des autres, n'avoir aucune faille, aucun manque dont nous n'ayons besoin que les autres y apportent attention, réponse, selon ce qu'ils sont ... est, à mon avis, un "doux" (?) rêve !

Il y a ton chemin, à parcourir, oser des actions et des mots nouveaux, vers plus de sincérité, prendre un risque, petit à la fois ... Être à l'écoute de ton cœur, reconnaître ses blessures, mais oser sortir des schémas d'actions et de pensées, anciens, et rester ouverte au nouveau ...(c'est ce que je fais, entre autre, pour avancer !) ;-)

Non, longtemps que je suis seul. Très peu de relations sociales, aucune, sortie du boulot (si, sur internet : discussion comme ici !, plus mes filles et leur mère).

Il y a un manque, des blessures, il y a un chemin d'ouverture intérieure, de compréhension de soi et du monde, et des autres, qui en découle aussi, tout une maturation de ma perception de certaines situations, de mes relations avec les autres, collègues, femmes, avec la société ... Tout cela est ce que je suis, je chemine avec. Peut-être un jour, certaines portes s'ouvriront ? Quand ce sera mûr ! Je n'exige rien ! A quoi bon ! L'instant est toujours plein, même à travers failles, impasses, et aussi bonheurs et découvertes !

Bonne soirée !
avatar
Roland

Messages : 282
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 57
Localisation : Villefranche/Saône

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par lilou7777777 le Mar 18 Juin - 10:56

ok, comme tu dis :  ne pas tout attendre de l'autre; cependant, avoir un retour de temps en temps.

Je me suis dévoilée en expliquant mes faiblesses.
Je n'ai pas eu d'aides ou de retour (ni positif ni négatif).

Ma solitude et vide proviennent aussi de cette attente. Mais finalement, mon vide vient aussi en partie de cet homme dont l'attitude ne me convient pas aujourd'hui.
Je peux toujours travailler sur moi, je ne règlerai pas ce problème là.

ça me saoule.


Grand merci de toutes tes réponses.
J'arrête de t'embêter avec mes histoires. Je sens un peu d'exaspération de ta part !!!

lilou7777777

Messages : 18
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par Roland le Mer 19 Juin - 7:04

"Expliquer ses faiblesses ... !"
Excuses moi, mais : ce n'est pas demander de l'aide. Que peut faire l'autre ? "Très bien, tu m'as bien expliqué. Je fais quoi maintenant ?" Comme il n'y a pas le ressenti et la réalité de ton mal-être, de ta fragilité dans "l'explication", l'autre n'est pas touché et ne peut rien faire. Ou alors répondre par une explication lui aussi ?

Reconnaître et accepter de, et être dans l'état de faiblesse ... et aller vers, être avec l'autre ...
est bien différent ...

Il me semble que tu te protèges en occultant la douleur, le mal-être et la blessure en présence de l'autre, pour les x raisons de ta situation passée. Mais cette protection est aussi ce qui fait que l'autre n'est pas touché, ne ressent pas ta blessure, ta détresse, et qu'il ne peut pas y apporter l'écoute, la réponse affective, chaleureuse ou tendre dont tu aurais besoin.

Pourtant ce compagnon, il est là, et pas par indifférence ! ?
Et ce n'est pas la même personne, que celles qui t'entouraient il y a longtemps, qui elles ne pouvaient pas entendre, ressentir ou répondre à ta détresse ...

Oui, la situation avec ton compagnon t'irrite, t'exaspère fortement. Cette exaspération tu l'as aussi éprouvé, par moment avec les personnes de ton passé ...

Non, aucune exaspération de ma part. Mais peut-être que d'en parler, réveille cette exaspération chez toi, et comme elle est difficile à accepter et à gérer, que tu ne sais pas comment t'y prendre, face à ce que tu ressens comme une impasse, que c'est extrêmement inconfortable (parce que finalement tu es en conflit avec toi-même, sans arriver à le voir) ... tu la "lis" chez moi ? ? ? !

Très intéressant, de pouvoir développer tout cela. J'espère que cela te sera utile.

Courage ! Bonne journée. Amicalement.
avatar
Roland

Messages : 282
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 57
Localisation : Villefranche/Saône

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par lilou7777777 le Mer 19 Juin - 8:58

"Montrer mon mal être, ma blessure, douleur en présence de l'autre"
 
Tu as raison, sans doute. Si j'aborde les sujets douloureux avec beaucoup de recul, c'est bien parce que je serais en pleurs, blocage verbal, fermeture totale d'une part et que, d'autre part, je ne veux pas que l'autre "reçoive" par empathie cette forte dose de tristesse (j'ai une amie, trop réceptive et fragile, que cela met mal si j'exprime trop) et ressentir sa "pitié" plutôt que compassion.

J'ai eu essayé d'expliquer à mon père, soit disant intelligent et très à l'écoute (en fait, il n'entend que ce qu'il dit!!), vers mes 18 ans. J'étais très mal chez ma mère et mon beau-père et je cherchais un travail pour quitter la maison. Il m'a juste dit : "tu vois où tu en es maintenant!!". Je me suis sentie "enfoncée", "délaissée" et non soutenue.
Et lui en "maître", tu aurais dû m'écouter, passer des concours, tu aurais un boulot stable....". Entrer dans la fonction publique, ce n'est pas pour moi : fonctionnaire = travailler inintéressant au ralenti, dépérir à petit feu et profiter du système (cela n'engage que moi).
Donc impossible pour moi de montrer quoi que ce soit aujourd'hui. Mon égo se refuse à entendre dire que je suis fragile!! lol
Je me suis construite toute seule et ai mis en place, beaucoup de stratagèmes pour "survivre" dans cette jungle.
Je suis bien consciente que je ne suis pas parfaite, que j'ai mes faiblesses mais je les montre au minimum car ce sont des points d'attaque pour les autres.
Les autres ne sont pas comme moi. Il ne "ménage" pas l'autre comme je le fais.
Le positif, c'est que cela a développé cette qualité chez moi. Le négatif, c'est qu'ils en usent contre moi.
C'est quoi, déjà, ce syndrome où on se met en position  d'être victime? (comme une femme qui cherche un homme qui va le battre). J'ai peut-être un peu de ça puisque certains s'autorisent à me faire des remarques déplacées, ou à me bousculer alors que je suis irréprochable à tout niveau. quand les autres cherchent la petite erreur chez nous. Même si sur quelqu'un d'autre, cela passe largement, chez nous, cela fait un bruit de disque rayé!! lol

Tu as raison, il y a beaucoup à approfondir et surtout à rectifier et voir différemment.
Quel chantier.

Je suis prête.

1- Problème d'estime de soi.
Pourtant, je m'aime, m'encourage, me soutiens, me réconforte mais je suppose que ce n'est pas encore assez.
Sans doute trop exigeante avec moi même.
Je ne veux rien louper, rien rater, le temps joue contre moi car pas le temps de me reposer. (idée fausse bien sûr, comme si je ne le savais pas! Modification en cours).
Je m'impose de réussir ce que j'entreprends (de toutes façons, tout est à ma portée, rien n'est vraiment difficile. Et si les autres peuvent le faire, JE PEUX le faire aussi!! (fait vérifié toute ma vie)) : trop de pression sans doute, trop de vouloir, trop de choses en même temps, impatience.

lilou7777777

Messages : 18
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par Roland le Jeu 20 Juin - 21:45

Coucou Lilou, à quoi, et, pour quoi, es-tu prête ?
Petite guerrière, qui vit dans la "terrible jungle" des relations humaines.

En position de combat, ton épée dans une main, ton bouclier dans l'autre, tu me dis : "Je suis prête" !
Il y a des choses que tu ne PEUX PAS faire : discuter sereinement avec tes collègues de travail. Renoncer à être parfaite, à "réussir", et te sentir bien avec cela.

Et comment faire : Entre ceux qui t'énervent parce qu'ils ne réagissent pas aux explications sur tes faiblesses, et ceux qui "ne supportent pas" le dévoilement de certains de tes sentiments ?
Ne croies tu pas certaines personnes pourraient accueillir sereinement ton état de "en pleurs, blocage verbal, fermeture totale", rester tranquillement avec toi, le temps que cet état se décante, et que tu en émerges, apaisée, sereine, ayant compris et senti des choses sur toi-même ? 

Oui, avec ton armure, ton heaume, ton épée, et ton bouclier, les seule personnes que tu perçois réellement, et à qui tu réagis, sont ceux qui sont aussi armés que toi. Alors, oui, tu ne rencontres que des gens qui "ne te ménagent pas" ! Ceux qui sont calmes et sereins, qui ne sont pas dans la compétition, et la lutte, tu ne les "captes" pas.

Est-ce que le monde relationnel est, toujours et partout, une jungle ? Non.
Est-ce qu'il y a des gens qui peuvent te respecter, ne pas chercher la faille pour "l'exploiter" ? Oui ... 

Oui, il y a des choses que la volonté, la "perfection" ne peuvent pas donner : la paix, la sérénité, la confiance ...
Pour cela, il faut "accueillir", ne plus vouloir, laisser venir, renoncer à contrôler et à "être parfaite".
Qui peut blesser, celui qui connaît et accepte son imperfection ? Personne. "ha oui, c'est vrai, j'ai fait une bêtise, je me suis trompée", sous entendu : "Nous sommes tous humains n'est-ce pas ?"

Il n'y a rien à "rectifier", à voir différemment, il n'y a pas à te changer, à te "perfectionner", il n'y a pas de perfection à t'imposer, finalement ...
Il y a à te découvrir, à t'aimer dans cette découverte, à reconnaître tes blessures, tes "failles" et tes "faiblesses", tes "imperfections", ce que tu crois tels ... à cheminer dans ce chemin d'acceptation de soi, de ce qu'on est, à se rendre compte, que plus on lutte pour paraître, plus et au-delà de "l'ordinaire" de l'humain, plus on témoigne de la peur du jugement des autres, et cette peur "appelle", celui qui appuiera sur "la faille" ...

Tellement de jugements, donnés et reçus, qui blessent ...
Une mère "abandonnante", un père culpabilisant et écrasant ...
Ça fait mal, ça laisse des traces. A qui faire confiance, et comment ?

Regarde dans ton cœur. Commence à reconnaître sa détresse et son attente ... tout l'amour blessé qu'il porte en lui ...
Après, quand tu auras assez cheminer sur ce chemin, quoique diront les autres, tu sauras ce qui est bon pour toi, et leurs jugements, justes ou faux, ne t'affecteront plus guère.

Plus de questions que de réponses, n'est-ce pas ? ! C'est tellement difficile de porter une réponse, dans l’entrelacs contradictoire, des peurs et des révoltes, du réel et de l'illusoire ... Y suis-je parvenu ? Je ne sais pas ... Bonne soirée à toi.
avatar
Roland

Messages : 282
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 57
Localisation : Villefranche/Saône

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par lilou7777777 le Ven 21 Juin - 11:40

En fait, je voulais dire "je suis prête" à farfouiller en moi et faire ressortir ce qui doit afin de le digérer et l'accepter.
Mais je suis tout à fait d'accord avec ton raisonnement.

"Commence à reconnaître sa détresse et son attente ..."

Oui je suis là dedans en ce moment.
Je reconnais sa détresse et je laisse ressortir son attente. J'ai toujours avancé sans l'approbation de  mon entourage proche et cela m'a réussi (ils l'ont même reconnu)mais c'est fatigant par moment.
Je ne devrais plus attendre cela mais là, c'est mon conjoint qui n'est pas très "inspirant" ni motivant. Je n'ai pas envie de lui "prouver", je suis même vexée de ne pas être simplement aimée et approuvée comme je suis. Il ne reconnait pas mes talents mdrrrrrrrrrrr


Tous ces questionnements, pour expliquer, parce que je suis à une période où je souhaiterais m'épanouir dans quelque chose qui me ressemble plus. Et je suis consciente que la branche (MTC ou naturopathe ou bilan et soins énergétiques ...)  vers laquelle je me dirige, soulève quelques désaccords avec mon entourage... avec la société aussi!!
Il est clair que je dois arriver à me détacher du regard des autres et pour cela, prendre confiance en moi et aller de l'avant.

En creusant le "pourquoi" je ne me lance pas, je voulais pouvoir comprendre, "aimer" et pardonner aux "autres" avant de me lancer.
Je voudrais ne plus penser que ce n'est pas parce que je n'ai pas reçu suffisamment d'attention et été comprise que je ne vaux pas la peine d'être aimée.
Je voudrais accepter le fait que certains sont maladroits et ne se rendent pas compte de l'impact que peut avoir leur inattention sur leur entourage.
Car il se peut que je fasse moi même aussi ce genre d'erreurs mais si je veille à en faire au minimum.
J'emploie tel mot, je fais telle action ... oui, je suis sans doute trop dans le contrôle.... pour éviter de faire du mal, ménager les autres... (c'est devenu mon caractère étant donné mon vécu).

"Alors, oui, tu ne rencontres que des gens qui "ne te ménagent pas" ! Ceux qui sont calmes et sereins, qui ne sont pas dans la compétition, et la lutte, tu ne les "captes" pas."

Oui, j'en croise beaucoup Very Happy mais je recherche les autres.
Ils sont si rares, ces gens équilibrés et bien veillants. Je les croise aussi et les apprécient énormément.
Mais ne me dis pas que tu en vois aux 4 coins des rues!

Après, par rapport à ceux dont je te parle, il faut dire que j'ai mis la barre haute.

Ces gens qui ne sont pas nombrilistes, qui sont en paix avec eux-mêmes, qui ont intégré la sagesse, l'amour inconditionnel, percé certaines vérités, ouverts et tolérants, qui ont parcourus de longs chemins, qui sont revenus de loin, ......c'est l'idéal humain.

"la peur du jugement des autres"
Peut-être bien. Le nombre de fois où j'ai dit aux autres et moi même : "tu t'en fous du jugement des autres, avance!!".
L'ai-je réellement intégré? Parfois oui sinon je n'aurais rien fait de ma vie. Je suis parfois très fière de mon parcours.
Parfois non, j'apprends encore.

Et toi? Toujours sûr de toi?

lilou7777777

Messages : 18
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par Roland le Sam 22 Juin - 18:41

Laisse venir, laisse venir, laisse venir. 

Aller de l'avant ... Je voulais, je voudrai, je voudrai, ... Avance ...

Le jugement des autres ... C'est la peur de souffrir si l'on est pas "en conformité" avec ce que l'on croit qu'ils attendent. 

"Tu t'en fous du jugements des autres, avance !" = Ne t'occupes pas des blessures que tu ressentiras, ne t'occupes pas de la peur d'être blessée, force toi, force toi. 

Regarde la souffrance que tu veux fuir, qui te pousse, en avant, en avant, toujours en avant. Plus loin tu ira d'elle, plus forte sera l'énergie qui te ramènera à elle. Si tu la regardes, la ressens, elle se détachera de toi, et tu avanceras. Libre. Librement.

Regarde la souffrance et la peur de la souffrance que peuvent générer les propos, remarques, comportements, ... des autres. Cela (cette souffrance et cette peur) n'est réel, qu'en écho avec la souffrance occultée, dont le ressenti est tenu à l'écart, que tu portes en toi. 

Fait ce que tu sens devoir faire. Mais observe, regarde, ressent ... 
Il n'y à rien à "faire". Tout viendra, si tu accueilles ...

Laisse venir, laisse venir, laisse venir ...

Merci de me lire.

Moi ? Sûr de moi ? C'est une illusion ! Je ne sais rien, je ne sais pas où je vais, je ne sais pas comment faire, et pas toujours pourquoi ...
D'un instant à l'autre, ma compréhension évolue, d'un instant à l'autre, l'acte que je pose, pour une même situation, évolue ...
Je n'ai que des suppositions, j'essaye de faire bien, je sais, par expérience, que tout ce que je crois réel et juste, peut être, par une seule prise de conscience, complètement retourné, balayé !
Mais il y a quelque chose, au fond, d'invariable, de présent, d’indéfinissable ... Une conscience ? Une sagesse ? L'amour ? Une paix ? un peu de tout cela ... ?
Quelque chose de subtile et profond, dont la richesse est infinie, et qui, toujours, renouvelle ce qui doit être, dans lequel je plonge, je me cherche, je me perd et qui me nourrit en même temps.
avatar
Roland

Messages : 282
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 57
Localisation : Villefranche/Saône

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par lilou7777777 le Lun 24 Juin - 10:24

Bien sur que je te lis car cela m'intéresse.
Les pensées bougent, évoluent... c'est bien de se remettre en question.
Rester ouvert à tout, à l'écoute.
Juste un fils conducteur, conscience et sagesse qui limitent naturellement les débordements; Amour et Paix, accompagnateurs et non aboutissement.

Comment enrichir sa vie?
Comment simplement apprécier sa vie de tous les jours.
En s'écoutant. En écoutant nos désirs mais d'abord en constatant quels ils sont...
En modifiant ce qui nous plait pas...

Toujours très facile à dire Smile

Mais si c'est notre but, on y arrivera

lilou7777777

Messages : 18
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ennui et le vide intérieur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum